Construction de maison en Finistère et Morbihan : toutes nos actualités

Portes-ouvertes, foires expos, salons et autres évènements…
Retrouvez toutes les actualités et nouveautés de la construction de maisons dans le Morbihan.


DANS LE NEUF, C’EST VOTRE MAISON QUI S’ADAPTE A VOTRE VIE

Le 22 octobre 2018

Vous souhaitez devenir propriétaire et vous hésitez à acheter dans le neuf ou dans l’ancien ?

Une simple affaire de goût ? Détrompez-vous !
Face aux priorités et au budget de chacun, les options sont en effet multiples. S’en tenir au seul critère esthétique serait donc une erreur. Voici quelques conseils pour bien faire votre choix !

DÉFINITIONS

L’ancien. C’est un logement qui a déjà fait l’objet d’une mutation (vente, donation, succession) par son premier propriétaire. Construits il y a plus de 5 ans, ces logements, sur le plan juridique et fiscal, sont bien considérés comme anciens.
Les logements anciens, en termes de fiscalité, sont vendus sous le régime des droits de mutation. Lors de la transaction, l’acquéreur paie une somme égale à 5,80% du prix, qui s’ajoute donc à son budget global.

Le neuf. C’est un logement bâti depuis cinq ans maximum, qui n’a jamais été revendu par son premier propriétaire et qui n’a jamais été habité. Le plus souvent, ces biens s’achètent sous le régime de la vente en l’état futur d’achèvement (Véfa) ou via un contrat de construction de maison individuelle (CCMI). Mais vous pouvez aussi acheter un logement neuf terminé. Certains logements anciens, qui font l’objet d’une rénovation lourde, sont assimilés à du neuf.
Sur le plan fiscal, le neuf est vendu sous le régime de la TVA (20% ou 5,5% pour les programmes situés dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville). La TVA est incluse dans le prix.

LES CRITÈRES DE CHOIX

1. Le style du logement

L’ancien. Provoque souvent un véritable coup de cœur. Vieilles pierres, moulures, l’habitat chargé d’histoire … si vous aimez cela, l’ancien est fait pour vous.
Le neuf. Ici, c’est la raison qui domine. Les logements sont très fonctionnels, très pratiques et souvent très lumineux. Les matériaux sont modernes, les équipements de dernière génération. Vous choisissez les matériaux qui vous conviennent.

2. L’emplacement

L’ancien. Vous disposez d’un très large choix, tant en termes de surface que de prix, notamment dans les centres-villes. Un gros avantage en termes de proximité des transports en commun, des écoles, des commerces. Dans la mesure où le logement est déjà construit, vous pouvez facilement vérifier les qualités de l’emplacement.
Le neuf. L’offre est beaucoup moins importante que dans l’ancien. Elle est limitée (et très coûteuse) en centre-ville. De nombreuses villes créent de nouveaux quartiers résidentiels situés en périphérie, souvent bien équipés et bien desservis. Mais vérifiez tout de même le quartier avant d’acheter.

3. Les plans et les prestations de votre logement

L’ancien.  Vous achetez un bien « dans son jus ». Souvent, les plans ne sont plus adaptés aux modes de vie contemporain, il y a des pertes de place et des travaux d’adaptation sont nécessaires. Vous devrez sans doute changer les revêtements de sol, les sanitaires, la cuisine, la décoration. Dans l’ancien, il n’y a pas toujours de place pour la voiture.
En revanche, il est plus facile de se projeter dans le logement puisqu’il existe réellement. Vous vous assurerez de ses qualités et de ses défauts en le visitant.
Le neuf. Le bien est livré prêt à habiter. Rationnels et bien pensés, les plans évitent les pertes de place. Les logements se prolongent le plus souvent de balcons, de loggias et des places de stationnement sont presque toujours vendues avec le logement. L’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite est prévue.
Côté prestations, c’est vous qui les choisissez lors de l’achat, pour créer un intérieur personnalisé.

4. Normes et consommation

L’ancien. Ces logements sont rarement aux normes (isolation thermique ou phonique, électricité, gaz, etc), ils sont donc très énergivores et manquent parfois de confort. Pour les remettre à niveau, des travaux coûteux peuvent s’avérer nécessaires.
Le neuf. Les logements sont conformes aux dernières normes. Ils relèvent de la très exigeante Réglementation thermique 2012 (RT 2012). Ainsi les maisons ou appartements neufs sont classés A (voire B) sur le DPE. En clair : ils consomment trois à cinq fois moins que l’ancien.

5. Les charges

L’ancien. Les charges sont plus importantes que dans le neuf, surtout si le logement est âgé et que l’entretien n’a pas été régulier. Vous devrez financer de gros travaux à moyen terme, surtout si vous avez acheté en copropriété (ravalement, isolation, etc.).
Le neuf. Les charges, notamment de copropriété, sont plus faibles et sans travaux à prévoir à court terme.

UNE CHOSE A RETENIR !

Dans le neuf, c’est votre maison qui s’adapte à votre vie … pas l’inverse !

Alors contactez-nous au 0297431268 pour étudier votre projet